Photo by Vjeko Begović

Le paradis des poissons !

À l’origine il s’agissait d’un village réputé pour sa tradition de pêche, cependant, au fil du temps, elle est également devenue célèbre pour son soleil et ses divertissements.

 

Il n’y a pas de grandes vacances sans de bons plats. Pourquoi n’opteriez-vous donc pas pour une destination qui vit de sa cuisine ? Le poisson est le plat préféré de la côte adriatique, qui se décline en de nombreux modes de préparation. Chaque destination propose ses propres recettes qui se transmettent de génération en génération, ses propres secrets et ses contes dont les poissons sont les protagonistes. Cependant, au sein de certaines destinations, le poisson est bien plus que cela – c’est un mode de vie.

Kali, île d’Ugljan

Kali, un village de pêcheurs de l’Adriatique central, se situe à l’entrée du canal de Zadar, sur la partie Nord-Est de l’île d’Ugljan. Kali a longtemps été la capitale de la sardine et de l’anchois car il s’agissait du point de départ des pêcheurs se rendant dans les eaux des Kornati et de l’Adriatique Nord pour capturer du poisson bleu. Les usines de transformation des sardines et des anchois employaient l’ensemble de la ville si bien que cette cité est devenue synonyme de poisson bleu et des plats à base de poissons bleus. C’est également à Kali qu’a été ouvert le premier fast food de sardines de Croatie, Zadar étant aujourd’hui l’hôte du festival Thon et Sushi, lors duquel ce poisson à la queue dorée, capturé par les nombreux pêcheurs de Kali, est célébré. À l’époque de la pénurie de coffres de refroidissement pour le stockage des poissons, Kali est devenue la capitale du poisson séché, les « tiramoli » sur lesquels on faisait sécher les sardines, les poulpes, les raies et les autres poissons se trouvant à proximité de chaque maison. Voyagez dans une autre époque et dégustez le meilleur que la vie insulaire vous offre.

Île de Zlarin

Bien qu’il ne s’agisse pas de l’événement le plus fréquenté et le plus cité dans les guides touristiques, la « Zlarinska srdelada » est la fête insulaire de pêcheurs la plus appréciée de l’Adriatique ; elle se tient fin juillet ou début août sur l’île de Zlarin dans le bassin de Šibenik.

L’île, qui elle-même a l’allure d’une sardine vidée et ouverte, prête à être grillée au barbecue, est l’hôte d’une fête de pêcheurs dont le protagoniste est la sardine, la reine parmi les poissons qui depuis des siècles nourrissent cette région. Les habitants de Zlarin, qui sont réputés comme peuplant une des rares îles de l’Adriatique sans voiture, forment chaque année des barbecues géants de plusieurs mètres carré sur lesquels sont cuits les succulentes sardines qui seront dégustées avec un bon vin rouge du cépage Babić, produit dans les vignes des environs de Šibenik, ce qui est le gage d’une bonne cuisine et de divertissements garantis !

Komiža, l’île de Vis

Sans poisson, Komiža n’existerait pas – c’est la devise qui guide cette petite cité au fil de l’histoire. Le destin de l’ensemble de cette destination dépendait de la capture de poissons ; c’est ici que le bateau de pêche le plus élégant et le plus rapide de l’Adriatique fut construit – le Falkuša. Le saint patron de la ville est sv. Nikola (Saint Nicolas), le protecteur des marins et des pêcheurs.

Le marché de la ville propose chaque jour des poissons fraichement pêchés ; cependant certains jours se distinguent des autres – il s’agit des jours de marché lors desquels sont proposés des aiguilles de mer ou, comme les habitants de Komiža les appellent, les « aiguillettes », le plus grand délice marin de la ville. Il est nécessaire de définir une stratégie bien réfléchie pour se procurer son exemplaire car ce jour toute la ville parle d’eux et de leur mode de préparation. Dans tous les cas, vous ne resterez pas sur votre faim – à Komiža, les délicieux plats de poisson s’offrent à vous à chaque recoin !

Mošćenička Draga

Sur les versants sud du mont Učka, la montagne qui surplombe la baie du Kvarner, se situe la cité médiévale de Moščenice, qui offre une magnifique vue sur Cres, Krk, et le reste du Kvarner. Lorsqu’au XIXe siècle, lorsque les habitants de Moščenice ont construit les premières maisons de pêcheurs à Draga, ils ne se doutaient certainement pas du futur de cette ville. Avec ses voisines Lovran et Opatija, Draga était une cité balnéaire et un centre de pulmonologie réputés au sein de la monarchie austro-hongroise si bien que l’influence du luxe et de l’architecture impériale sont perceptibles à de nombreux endroits de la ville.

Outre pour la plage la plus longue de l’Adriatique sur laquelle souffle le vent maestral, elle est réputée pour ses cerises (les « črišnje »), ses marrons (les « maruni ») et ses asperges qui sont les ingrédients de succulentes spécialités. Si vous avez l’âme romantique, vous aimez le poisson ou souhaitez tout simplement vous reposer, Mošćenička Draga est le lieu idéal pour vous.

Betina, île de Murter

S’il existe une ville de l’Adriatique qui est réputée pour ses bateaux en bois parfaitement construits, c’est bien Betina, sur l’île de Murter. Cette cité qui est pour la première fois mentionnée au XVe siècle, a été habité par d’exceptionnels constructeurs de bateaux qui pendant des décennies ont tenté de réaliser l’embarcation parfaite – celle qui flotte parfaitement, qui est un bateau de pêche de qualité et qui permet le transport de marchandises, de poissons et de bétail vers le continent et les îles environnantes. C’est ainsi que la voile de pêche (gajeta) de Betina, équipée d’une voile latine, constitue le thème de la plus réputée des régates de bateaux traditionnels de l’Adriatique, « Latinsko idro », aussi appelée la « régate pour l’âme et le corps ». Pendant des siècles, la régate était réputée comme le lieu de compétition des embarcations de Betina, le vainqueur étant proclamé meilleur capitaine de Betina. Il y a quelques années, l’art de la construction de ce bateau a été proclamé patrimoine culturel immatériel.

Prvić Luka, île de Prvić

Prvić Luka est, avec Šepurine, une des deux seules cités de la petite île de Prvić, située dans l’archipel de Šibenik. Cette ville se situe dans la partie Sud-Est de l’île, dissimulée dans une baie magnifique, protégée du maestral estival et de la bura, mais ouverte au vent du sud. L’été, il s’agit d’un port parfait pour les visiteurs qui souhaitent ressentir l’atmosphère authentique des îles de l’Adriatique.

Des pêcheurs et les descendants de la noblesse de Šibenik d’autrefois, qui avaient des maisons de vacances sur l’île, vivent aujourd’hui à Prvić Luka. Parmi eux, se distinguait Faust Vrančić, en l’hommage duquel le « Centre mémorial Faust Vrančić » a été ouvert à Prvić Luka. Dans ce musée, vous aurez l’occasion de découvrir la réflexion de ce scientifique et cet inventeur complet sur l’utilisation du parachute (homo volans). Il s’agissait également de l’écrivain, du philosophe, de l’inventeur le plus réputé de son époque. L’île de Prvić est également connue comme l’île de Faust. Elle doit certainement son nom au fait qu’elle est la plus proche de la côte (« Prvić », signifiant « petit premier »).

Si vous êtes à la recherche d’une destination parfaite pour vos vacances et pour passer de bons moments en dégustant des spécialités de poisson, vous êtes au bon endroit. Il ne vous reste qu’à décider quelle destination vous allez visiter en premier. Vous n’avez que l’embarras du choix !