Photo by Alan Čaplar / Via Dinarica

Là où les montagnes rencontrent la mer Adriatique

Il est compréhensible que la spectaculaire et infinie côte de l’Adriatique soit le plus grand pôle d’attraction pour les touristes mais, si vous êtes à la recherche d’une expérience très différente, là où les montagnes rencontrent la mer, cette fascinante petite région dans le nord du pays vous emmènera dans des forêts vierges immenses, des grottes remarquables, des montagnes pittoresques dont la faune et la flore vous introduiront à un monde nouveau.

Merveilleusement située sur l’autoroute reliant la Croatie continentale et littorale, la région du Gorski Kotar n’est qu’à 30 kilomètres de l’Adriatique mais est pourtant un monde très différent, un véritable retour dans la nature sauvage. Des activités variées, la spécificité des cuisines et traditions locales, l’omniprésence de la nature – le Gorski Kotar est une région inégalable de Croatie.

 

Le meilleur de la nature

Un des huit parcs nationaux de Croatie, celui de Risnjak (portant le nom du lynx), est situé ici, dans un environnement de forêts vierges, prairies, rapides, rivières, grottes et sommets montagneux à la faune et flore uniques. La source de la magnifique rivière Kupa dont l’amont est connu sous le nom de la « vallée magique des papillons » se trouve ici. Cependant, Risnjak n’est pas le seul endroit protégé, le parc-forêt de Golubinjak et ses forêts conifères, ses nombreuses grottes et rochers lui ont valu une protection dès 1961 alors que Zeleni vir et Vražji prolaz à Skrad ont été déclarés réserves géomorphologiques spéciales en 1962. Quel quatuor d’exception !

Le Gorski Kotar a de quoi séduire les amoureux de grottes, avec notamment Vrelo, une grotte de 300 mètres de long qui abonde en formations géologiques et est l’une des plus accessibles en Europe, ne présentant aucun problème d’accès pour les jeunes enfants et les personnes handicapées. Quant à la grotte Lokvarka, avec ses 1200 mètres de long, elle reste la plus longue du pays alors que le lac artificiel du même nom complète un décor époustouflant, bordé de forêts de conifères.

 

Des activités au sommet

Avec une telle palette de ressources naturelles à explorer, il n’est pas étonnant que la région du Gorski Kotar offre tant d’activités diverses. Les promeneurs, randonneurs et surtout cyclistes seront bien servis. Avec un réseau de plus de 400 kilomètres de sentiers cyclistes balisés, les cyclistes peuvent choisir leur défi sportif. Pour une aventure époustouflante, pourquoi ne pas relier les montagnes et l’Adriatique ? La saison hivernale ouvre aussi d’autres possibilités sportives et, puisque l’on apprécie l’air frais de la montagne, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en faisant de la luge ou du ski dans l’une des stations de ski de la région ? Avec des milliers d’activités possibles, une chose est sûre, on ne s’ennuie jamais dans le Gorski Kotar.

 

La culture comme point fort

Dans ce royaume de la nature, il existe aussi de nombreux patrimoines et traditions à découvrir comprenant châteaux, musées, églises, patrimoine sacré, maisons rurales, moulins et ateliers de sculpture. Ne manquez pas de visiter le Château Zrinski à Brod na Kupi, datant de 1651 et transformé aujourd’hui en musée de chasse et pêche, alors que les maisons rurales et collections ethnographiques – Rački, Palčava Šiša, Delač et Lič – servent à illustrer un passé très riche. Parmi les 12 églises de la région de Brod Moravice, le monastère orthodoxe de Gomirje a toujours été un centre spirituel et religieux pour la population orthodoxe et reste aujourd’hui le monastère le plus occidental de cette religion.

Une cuisine savoureuse

Avec une telle richesse du monde végétal, l’existence d’une grande variété de rakijas aromatisées (eaux de vie) – des baies de genièvre au pin – n’est pas une surprise. La spécificité de la cuisine du Gorski Kotar se constate aussi dans l’utilisation de nombreuses variétés de champignons et même de loirs, une spécialité hors du commun.

De mai à novembre, le festival “Plodovi Gorja” célèbre la cuisine et les traditions de la région. Les amoureux de viande seront spécialement gâtés par des plats typiques à la viande d’ours, de sanglier ou de cerf, souvent préparés en ragout et accompagnés de gnocchis et de baies. Alors que le poisson frais de l’Adriatique fait rage dans les restaurants de la côte, ici, les forêts vierges et lacs vous offriront une multitude de poissons d’eau douce, la truite en tête.

Oui, c’est aussi cela la Croatie. Un monde de forêts naturelles, montagnes et lacs, à des années-lumière des grands centres touristiques, où chacun peut entrer en contact avec la nature, se détendre ou faire de l’exercice, découvrant des traditions et une cuisine singulières, dans une région où peu de touristes mettent les pieds. Bien qu’elle soit parmi les régions les plus accessibles de Croatie.