Photo by Maja Danica Pečanić

Il est facile d’être gourmet sur la côte adriatique

As-tu déjà entendu l’expression « L’amour passe par l’estomac » ? Je te félicite, en optant pour la mer Adriatique, tu as choisi le bon endroit. Grâce à la combinaison d’un séjour gastronomique et nautique, tu verras qu’il est très facile de devenir un gourmet sur la côte adriatique : de la viande du poisson, des légumes ou peut-être quelque chose de sucré ? Une croisière captivante à travers les saveurs et les parfums de la mer t’attend.

Commençons par l’istrie. Terra gastronomica. Le pays du boškarin (une race de bœuf), des asperges, du jambon d’Istrie…L’itinéraire maritime d’Umag en passant par Poreč jusqu’à Rovinj sur la route de l’Istrie bleu te permettra de faire le plein d’émotions mais aussi te creusera l’estomac. La première étape est Rovinj. Pour commencer, veille à choisir l’endroit parfait au soleil. Pardon, l’endroit parfait avec une vue sur l’église Sainte-Euphémie. Certains parlent même d’une vue d’un million de dollars, la cuisine n’ayant rien à lui envier.

Rovinj a enchanté les experts de Michelin, vos babines seront ravies après avoir gouté au minestrone, à la soupe istrienne, aux beignets, aux truffes dont la sauce accompagne parfaitement les « pljukanci » – des pâtes locales qu’il est plus facile de manger que de prononcer le nom.

Vous souhaitez savoir ce qu’il est recommandé de manger ? Absolument tout ! Pendant que tu navigues le long des côtes de l’Istrie et contemple l’élégance intemporelle de l’archipel du Parc national de Brijuni et la Pula antique, opte pour l’eau bleu-vert de la splendide mer de Premantura pour la prochaine étape de ta croisière gastronomique. Grâce aux succulents poissons et coquillages, chaque repas est sensationnel ; tu prendras ainsi conscience du vrai sens de l’ancienne expression istrienne « živi kao bubrig u loju » (en français, « vivre comme un prince ») …

Cette lente promenade le long de la côte d’Istrie te mènera jusqu’à l’empire de la crevette du Kvarner dont celle retirée de la boue bleue de la baie du Kvarner est la plus succulente. À Mošćenička Draga, située sur les versants de l’imposant massif d’Učka, tu pourras déguster l’une des friandises les plus appréciées de la cuisine méditerranéenne.

Il est temps de prendre le large. Les îles s’étendant le long de la côte du Kvarner proposent une grande richesse gastronomique, notamment celles de Krk, Rab, Lošinj et Cres, d’autant plus que nous avons une idée géniale comment y organiser les visites. La baie de Čikat, situé sur Mali Lošinj, dans laquelle tu pourras profiter d’exceptionnels ingrédients méditerranéens qui ont appris à parler japonais, fera office de hors d’œuvre.

Pour le plat principal, nous avons décidé de tester vos aptitudes d’escaladeurs : enfile donc donc tes chaussures de randonnées et pars à la conquête du pittoresque village de Lubenice. Croyez-nous, la viande d’agneau de Cres cuit sous une cloche en fer est aussi bonne que la vue qui s’étend depuis cette petite cité située sur une falaise à 378 m d’altitude, sur la plage de Saint Jean (Sveti Ivan) est magnifique.

Nous avons décidé de prendre notre dessert à Rab, en dégustant une tranche de la tarte de Rab, et sa symphonie d’amande, de sucre en poudre, de citron et de liqueur maraschino, les Romains appelaient cette île, l’île de la joie. Le Tour du Kvarner se termine par un verre de vin de la sorte Žlahtina en provenance de Vrbnik, sur l’île de Krk, qui se marie parfaitement au fromage de brebis et au jambon de Krk.

Quand on parle de fromage, ta prochaine destination est Pag. À l’extrémité de la Dalmatie du nord, se situe une île dont le paysage rappelle la lune, et dont le succulent fromage a des vertus aphrodisiaques grâce à sa concentration élevée en zinc. Dis-donc « cheese » !

Sous l’impulsion des vents du Velebit, nous te conseillons de faire une halte à Nin. La plus ancienne cité royale croate dissimule un véritable délice de charcuterie – le šokol, dont la recette est transmise à l’oral de génération en génération. Il faut savoir que ses ingrédients principaux sont le cou de porc qui est trempé dans du vin, des épices, des noix de cajou et du poivre. Ton voyage te mènera ensuite jusqu’à Zadar, ou, en profitant d’un des plus beaux couchers de soleil au monde et de la reine des liqueurs – le maraschino, tu songeras déjà au jour suivant. Lors de la visite de l’unique Parc national des Kornati, nous réveillerons le Robinson qui sommeille en toi.

Après un slalom nautique à travers les 89 îles et écueils, nous te menons sur l’île de Žut, ou, dans un empire de slow food, tu pourras profiter des spécialités traditionnelles comme le poisson en grillades en provenance de l’eau pure des Kornati, le homard ou le ragoût de poisson.

Au rythme des parcs nationaux, tu poursuivras ton chemin jusqu’à Skradin, où, dans l’entre-chambre des cascades de la rivière Krka, tu n’auras d’autre choix que d’opter pour le risotto de Skradin. Ce plat est traditionnellement cuisiné par des hommes, le fameux critique gastronomique Anthony Bourdain ayant, après l’avoir dégusté, soupiré un évocateur : Mmmmm…

La Dalmatie centrale est ta prochaine étape. Pour commencer, reprends tes forces à l’ombre des tavernes de Split en dégustant une traditionnelle « pašticada », puis direction les îles. Le cœur de la mer Adriatique dissimule de nombreuses aventures gastronomiques, la première sur ton chemin étant la baie Lučice, située sur Brač, où tu pourras déguster une salade de poulpe le long de la mer azure ; si tu as soif d’aventure, enfile tes chaussures de randonnée et rends-toi à Gažul, une petite localité de bergers située en contrebas de Vidova gora. Une fois arrivé, fais-toi plaisir en dégustant un « brački vitalac », le plat des berges d’antan à base d’intestins d’agneaux et de brebis.

Nous allons pour cette fois contourner Hvar pour nous diriger vers Hvarski škoji. La baie de Vinogradišće, une dense forêt de pins et le chant des criquets sont tout ce dont tu as besoin. Bon, pas vraiment tout. La spécialité du jour est le bouillon de Hvar. Depuis les Paklinski otoci, il convient de se rendre à Vis. Nous avons choisi la baie de Mala Travna et la fameuse soupe à base de poisson fumée qui se marie parfaitement au calme apaisant de la mer.

La Dalmatie du sud est devant vous, la vieille dame Korčula étant votre première étape. Avant d’emprunter les splendides chemins de Marco Polo, il est conseillé de goûter aux sardines au barbecue. Le proverbe « plus c’est au sud, plus c’est bruyant » prend tout son sens à Ston, en dégustant les huîtres, où, selon les artistes, serait née la déesse de l’amour Aphrodite. La « rožata » (un flanc au caramel) de Dubrovnik vous sera en servie en désert alors que vous contemplez la vue sur les remparts historiques.

Évidemment, ce n’est pas tout…Tu dois bien sûr faire au moins encore une fois un tour culinaire de la Croatie.