Photo by Zoran Jelača

Des lacs qui vous feront oublier la mer

Les touristes avides de baignade passent principalement leurs vacances dans des destinations pittoresques le long de la côte. Comme si la mer était le seul ensemble aquatique de Croatie dans lequel vous pouvez vous baigner, prendre du bon temps et vous reposer. Mais ce n’est pas le cas ! Des dizaines de lacs splendides et magiques vous attendent pour vous montrer tout leur potentiel et vous faire rattraper le temps perdu.

ZMAJEVO OKO (L’ŒIL DU DRAGON)

 

Ce lac unique se situe sur la presqu’île de Gradina sur l’étroite zone qui sépare la baie de Soline et Koprišće. Il est bordé par des rochers abrupts qui atteignent 24 mètres de hauteur. Au fil des siècles, il est même arrivé que l’eau du lac bout. En raison de ce phénomène naturel exceptionnel, de nombreuses légendes sur les hommes et les créatures mythiques sont survenues, dont le plus captivant est certainement le cruel dragon de Rogoznica, qui vivait et sévissait dans le lac, ôtant aux villageois les plus belles filles et les plus gros moutons. Ou peut-être le dragon Murin. Le fils de Poséidon, qui protégeait Rogoznica des pilleurs, en contrepartie d’une taxe, jusqu’à l’intervention d’Aristoles, le héros, qui défia le dragon dans le cadre d’un combat de lances. Certains racontent que le lac est apparu à la suite de la victoire d’Aristoles et qu’il a encore aujourd’hui des vertus surnaturelles.

CRVENO JEZERO (LE LAC ROUGE)

Des vacances faites de défis

 

Le lac rouge est en fait une fosse karstique remplie d’eau. Il doit son nom aux rochers rouges qui se situent le long du lac. Les spéléologues qui l’ont exploré ont constaté qu’il est apparu à la suite de l’effondrement de la voûte située au-dessus de la fosse. Les profanes en spéléologie et experts en mythes et légendes ont leur propre théorie, une légende selon laquelle des châteaux, les châteaux de Gavan, qui se trouvaient jadis au-dessus du lac, se sont effondrés dans la terre pour laisser la place à un lac. Selon les dernières mesures effectuées, le lac à une profondeur de 255 mètres ; le premier homme qui a réussi à atteindre le fond est le plongeur français Frederic Swierczynski lors d’une plongée qui a duré quatre heures. Il ne reste plus qu’à trouver quelqu’un qui sera capable de jeter une pierre jusqu’au lac.

MODRO JEZERO (LE LAC BLEU)

Une partie du foot au fond du lac ? Ça marche !

 

S’il y a un lac rouge, il faut bien qu’il y ait un lac bleu. Si vous vous trouvez à Imotski, n’oubliez pas de visiter les deux lacs dans la mesure où il s’agit de phénomène à part. Alors que le lac rouge est un véritable phénomène spéléologique, le lac bleu est quant à lui un phénomène social – durant l’été, le lac est le lieu de promenade et de baignade préféré des habitants de la région d’Imotski. L’eau est d’un bleu très vif, sa profondeur oscillant durant l’année. Au printemps, elle atteint presque 100 mètres, alors qu’à la fin de l’automne le lac est pratiquement sec et accueille même des parties de foot. Si vous aimez vous baigner dans des lieux inhabituels et/ou si vous aimez jouer au football dans des lieux inhabituels, alors rendez-vous au Lac bleu d’Imotski.

TELAŠĆICA

Le lac avec une vue sur les dauphins

 

Dans la partie centrale du Parc naturel de Telašćica se situe le lac salé de Mir qui est considéré comme un lac bien qu’il soit salé ; en outre, son eau est de quelques degrés plus chaude que l’eau de la mer si bien qu’on lui attribue des vertus médicinales – ceci concerne particulièrement la partie du lac dans laquelle se situe la boue médicinale. L’eau du lac est peu profonde, très salée, et reliée à la mer dans la mesure où l’eau de la mer alimente le lac à l’occasion des marées à travers des fissures souterraines. À proximité du lac se situent des falaises de 160 mètres de hauteur depuis lesquelles vous pourrez observer les dauphins. Oubliez donc un instant la mer et abandonnez-vous aux charmes de ce lac salé !

LES LACS DE BAĆINA

Les sept lacs merveilleux !

 

Il s’agit d’un ensemble de lacs situé à Baćina, à côté de Ploče, sur la rive droite de l’estuaire de la rivière Neretva. Il se compose de six lacs reliés et d’un lac séparé. Le lac le plus grand est celui de Voćuša, alors que Trniševo est le plus profond avec 34 mètres de profondeur. L’eau y est douce et en général atteint une température supérieure de 3 degrés par rapport à l’eau de la mer.

Il s’agit d’une des destinations préférées des touristes et des promeneurs, et notamment des passionnés de pêche sportive. Trois îlots et deux tunnels se situent sur les lacs. Le premier tunnel relie les lacs à la mer afin d’acheminer l’excédent de l’eau hivernale vers la mer et empêcher les inondations. Des vestiges de remparts antiques se situent à proximité du lac.

LAC DE BAJER

Un lac polyvalent

 

Le lac artificiel d’accumulation est apparu en 1952 à l’occasion de la construction du barrage sur la rivière Ličanka à Fužine, dans la région du Gorski Kotar, afin de satisfaire aux besoins de la centrale hydraulique de Vinodol. Situé à trente kilomètres de la mer, le lac de Bajer est devenu un véritable phénomène parmi les touristes qui peuvent s’y baigner, louer des barques, pêcher, se promener sur les pistes aménagées ou découvrir les nombreuses beautés naturelles situées autour du lac. Une de ses beautés est la grotte de Vrelo, connue comme la seule grotte d’Europe sans escalier si bien qu’elle est accessible même aux personnes handicapées. En raison des courants puissants, Bajer est également un lieu très intéressant pour les surfeurs.

LAC DE LOKVAR

Un lac artificiel pour des vacances naturelles

 

Le lac de Lokvar est apparu à la suite de l’interruption du cours de la rivière Lokvarka afin de doter la vallée verte et le village de Srednji Jarak, ses trois scieries et les quelques kilomètres de la populaire route du Gorski Kotar baptisée « Lujzijana » d’un lac artificiel vert – bleu de 40 mètres de profondeur. Bien qu’il soit artificiel, le lac de Lokvar s’est presque parfaitement intégré dans l’environnement naturel des magnifiques forêts de conifères et aujourd’hui c’est une destination touristique exceptionnelle préférée par des plongeurs, randonneurs, cyclistes, surtout par des pêcheurs, puisqu’il abonde en différentes espèces de poisson. La truite la plus grande dans le monde, qui pesait 25, 40 kilos, a été attrapée précisément ici, dans le lac de Lokvar.

JARUN

Bienvenue à la mer de Zagreb !

 

Avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui, Jarun n’était qu’une des embranchements de la Sava. Avec la construction des digues sur la Sava, Jarun, qui n’était alors qu’un marécage, est devenu une des oasis vertes les plus visitées de Zagreb. À la fin des années quatre-vingt, avant le début des Jeux universitaires, Zagreb entreprend d’aménager sa propre mer et le transforme rapidement en un magnifique centre sportif et de loisirs doté de six îles, de cinq plages aménagées et propres et d’une piste d’aviron.

Lieu de baignade préféré des habitants de Zagreb depuis des décennies, Jarun est également l’hôte de concerts et d’événements sportifs, de festivals mais aussi de barbecues privés, de pique-niques et de fêtes. Si vous êtes à Zagreb, vous devez visiter sa mer !

ŠODERICA

La faune et la flore de la mer de Podravina

 

Ce lac très populaire parmi les habitants de la région de Podravina, se situe à une quinzaine de kilomètres de Koprivnica. Apparu à la suite de l’extraction des gravillons de la Drava, le lac Šoderica est au fil du temps devenu un lac de loisirs à l’eau verte turquoise dont les rives de galets sont en été bondées de monde. Paradis pour la baignade et le farniente, le lac de Šoderica est également un paradis pour les pêcheurs.

La colonie de cygnes qui a trouvé refuge à Šoderica constitue une des attractions de ce lac pour les passionnés de nature et d’animaux. Ce lac est aussi captivant durant les autres saisons. Quelle que soit la période de l’année à laquelle vous le visitez, vous tomberez toujours sur des beautés naturelles, au plus grand plaisir de vos yeux et de votre âme, qui resteront longtemps gravées dans votre mémoire.

Pimentez vos vacances en choisissant comme destination un des lacs qui n’ont rien à envier à la mer. Et si le sel vous manque, vous pouvez toujours vous en procurer à l’épicerie la plus proche.