Photo by Zoran Jelača

Certains l’aiment chaud : Pourquoi ne pas aller là où le soleil brille ?

Comment reconnaitre une Dalmate lors d’une journée nuageuse ? C’est la seule à porter des lunettes. Et pour deux raisons – tout d’abord les Croates accordent une grande importance à leur style ; d’autre part, et c’est le plus important, lorsque vous grandissez dans une des régions les plus ensoleillées d’Europe, une bonne paire de lunettes est un accessoire incontournable.

Hrvoje Serdar

Lorsque le froid hivernal et les sombres journées d’hiver arrivent, la chaude caresse du soleil sur une plage de la côte adriatique semble être un souvenir d’été bien lointain. Heureusement, l’été pointe doucement son nez, et vous pouvez être convaincu que le soleil gâtera la Croatie lors de vos prochaines vacances.

Zoran Jelača

Vous vivez à Glasgow*, cette sombre cité affichant une moyenne de seulement 1 203 heures ensoleillées par an ? Pourquoi ne pas doubler votre dose de bon temps au soleil en visitant quatre perles de pierre, situées sur la côte dalmate ? Split, Trogir, Zadar et Šibenik qui comptent plus de 2400 heures ensoleillées, sont des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, de fabuleuses destinations de tourisme nautique et d’aventure, riche d’une histoire millénaire et proposant la meilleure cuisine méditerranéenne.

Maja Danica Pečanić

Vous êtes à Reykjavik* et vous prenez froid sous la pluie, profitant de seulement 1 268 heures de soleil par an ? Pourquoi ne pas doubler votre dose de bon moment sous le soleil en visitant certaines des îles les plus ensoleillées de toute l’Europe – Hvar, le berceau du tourisme organisé qui fête son 150e anniversaire en 2018 ; la magique Lastovo, avec notamment ses homards et son parc naturel ; Rab la magnifique, berceau du naturisme croate après qu’un monarque britannique ayant abdiqué s’y baigna en 1936 dans son plus simple appareil ; ou encore l’île de la vitalité par excellence, Lošinj, dont l’un des habitants, l’ Apoxyomène impérial hellénique, a récemment été découvert dans l’Adriatique ?

Bojan Haron Markičević

Vous grelottez à Manchester*, avec seulement 1 416 heures de soleil par an ? Pourquoi ne pas doubler votre dose de bons moments au soleil en atterrissant directement à Dubrovnik, la perle de l’Adriatique ? Dubrovnik pour les uns, King’s Landing pour les autres, mais dans tous les cas la première république au monde à avoir reconnu les États-Unis d’Amérique et aboli l’esclavage, Dubrovnik propose une histoire et une tradition riches, et un teint bronzé garanti.

Boris Kačan

Le soleil ne brille pas seulement sur la magnifique côte croate. Le pays compte un grand nombre de cités chaudes affichant plus de 2 000 heures de rayons de soleil brillant chaque année. Parmi eux se distinguent Knin, la deuxième plus grande forteresse d’Europe ; Gospić, porte d’entrée sur le musée et la ville natale de Nikola Tesla, Smiljan ; et Osijek, le cœur de la Slavonie et porte du parc naturel de Kopački Rit.

Damir Fabijanić

Sans oublier la péninsule d’Istrie, la capitale culinaire de la Croatie, baignée par le soleil qui se marie parfaitement avec ses fameuses truffes, son huile d’olive et ses vins autochtones.

La mer Adriatique est l’une des plus fameuses attractions de la Croatie ; parfois, rêver de naviguer vers son coucher de soleil féérique peut rendre ces mois froids d’hiver plus supportables. S’il est bien difficile de choisir entre plus d’un millier d’îles ensoleillées, tous ceux à la recherche d’un défi sous le soleil seront enchantés par l’île isolée de Palagruža qui propose des vues spectaculaires et un ciel bleu sans fin aux âmes téméraires ayant navigué si loin.

 

La Croatie, pleine de vie. La Croatie ensoleillée qui offre toujours plus de plaisirs.

 

*Source: Statista, Europe’s Gloomiest Cities