Photo by Aleksandar Gospić

Sur la route. Toujours et toujours !

La Croatie a un réseau autoroutier bien développé qui vous permet d’arriver rapidement à destination, mais certains trouvent ailleurs le vrai plaisir de la conduite. Si vous vous mettez dans cet état d’esprit, ce n’est pas un long trajet qui vous attend, c’est un nouveau voyage. Découvrez de petites localités souvent oubliées ne se trouvant pas à proximité d’une autoroute. Parcourez l’un des nombreux chemins côtiers, d’anciennes routes de campagne et d’autres itinéraires hors des sentiers battus où vous pourrez vivre plein de petites aventures.

1. La route côtière de l’Adriatique – rouler avec la mer

Faites votre propre Tour de l’Adriatique. Mais avec un véhicule à moteur, pas à vélo. Ou à vélo si vous le voulez, on ne va pas vous en empêcher, si vous en êtes capable, tant mieux pour vous.
La route côtière abrite plein de petits trésors, mais on ne va pas vous dire où aller et quoi faire exactement. En tant que véritable aventurier, vous savez bien que les meilleures aventures sont celles que l’on découvre par soi-même. Néanmoins, laissez nous vous dévoiler le meilleur : où que vous alliez, la mer Adriatique vous suit. Vous aurez partout une vue magnifique.

2. La route du maître – entailler la montagne

Les gens disent que la Route du maître a reçu ce nom car elle fut construite par de véritables maîtres. Il est évident, qu’il faut parfaitement maîtriser son art pour construire une route en taillant dans les falaises du majestueux Velebit. Il est certain aussi qu’il a fallu un véritable maître pour faciliter le passage de Zagreb à Zadar. Malgré tout nous croyons que si elle s’appelle la Route du Maître, c’est parce qu’elle vous contraint à prouver votre maîtrise en la parcourant.
Venez ici, parcourez toute la route, remplissez vos poumons d’air frais et admirez la magnifique vue depuis la montagne.

3. Autoroute A5 (Slavonika) – la route dorée

Ne vous êtes vous jamais demandés comment ce serait de traverser un champ d’or ? Non? D’accord, mais pouvez-vous, au moins, faire semblant que oui ? Ce serait parfait, merci.
Il n’y a plus besoin de se poser la question, maintenant vous pouvez le faire ! La Slavonie est une région croate parfaitement plate. Si vous montez sur votre voiture, vous serez probablement ce qu’il y a de plus haut aux alentours. Mais ne vous inquiétez pas, c’est pour cela que c’est très particulier. Tout ce « plat pays » est couvert de cultures de blé et sa couleur doré vous donne l’impression de rouler dans un champ d’or infini. Arrêtez-vous dans une auberge locale et découvrez la seule chose contenant plus d’or que ces champs de blé – les cœurs des Slavoniens qui vous y accueillent.

4. Y istrienne- c’est la petite taille qui compte

Vous pensez probablement que la Y istrienne a reçu son nom d’après sa forme en Y, n’est-ce pas ? Vous avez complètement raison. Il n’y a rien au-delà de cette explication. Mais vous savez quoi ? Ce n’est pas important. L’Istrie est une région parfaitement calme et simple où l’on n’aime pas se vanter. C’est pour cette raison qu’elle abonde en petites villes. Mais ne vous trompez pas en pensant qu’il n’y a rien à voir. Ah, ces petites villes… Elles ont chacune leur âme et sont toutes uniques. Motovun, Pazin, Pula, Poreč ou n’importe quelle autre. C’est à vous de découvrir pour votre propre petit plaisir.

5. La route de Joseph (la Joséphine) – la route des contes de fées

La meilleure manière de visiter les nombreux trésors et sites naturels de la région de Lika et de Karlovac est d’emprunter la Josephine. Ne vous inquiétez pas, il n’est pas obligatoire de s’appeler Joseph pour le faire.
Quand vous arrivez à Karlovac, la première chose à entreprendre est de découvrir pourquoi on l’appelle la Ville sur quatre rivières. Si vous avez déjà repéré les quatre (Korana, Kupa, Mrežnica, Dobra) et si malgré tout vous n’avez pas encore vu assez d’eau, alors visitez Aquatika, un impressionnant aquarium d’eau douce. Si même cela n’a pas satisfait votre désir d’eau, rendez-vous dans un restaurant et commandez un poisson de l’une de ces quatre rivières.
Après Karlovac, l’étape suivante devrait être Ogulin. Une ville que l’on appelle aussi « la ville des contes de fées ». En effet, c’est le lieu de naissance de l’auteur de livres pour enfants Ivana Brlić-Mažuranić et ses œuvres prennent vie dans un musée, unique par son approche multimédia et interactive. Rendez-vous y et permettez-vous une escapade dans le monde merveilleux des contes de fées.