Photo by Maja Danica Pečanić

La plus douce part de l’Adriatique

Le littoral de l’Adriatique croate est surtout connu pour sa belle mer salée mais vous devriez aussi prêter attention à ses douceurs sucrées. Nombreuses d’entre elles sont des desserts “pour demain”, voulant dire qu’ils se conservent bien, qu’ils peuvent être préparés des mois à l’avance et peuvent durer bien au-delà de vos vacances, vous rappelant la Croatie une fois de retour chez vous.

Faites votre choix

De l’Istrie, au nord-ouest, au Konavle, au sud, on peut trouver les très populaires kroštule (pâte brisée pliée en forme de nœud, frite et recouverte de sucre glace), les fritule (petites quenelles à la levure et aux raisins secs, frites et recouvertes de sucre glace), les pandišpanj (cake aromatisé au Prošek et agrumes séchés), les amandes glacées, les paprenjaci (biscuits au miel et épices), les bobići (boulettes à la pâte d’amande) et les arancini (écorces d’orange confites). L’embarras du choix pour tous les goûts !

Mariage à la croate

Si vous aimez la rakija, vous aimerez le smokvenjak. Le smokvenjak est un gâteau à base de figues séchées auquel on ajoute des noix ou des amandes et d’autres arômes. L’île de Vis est connue pour son smokvenjak qu’on appelle hib ou hljeb. A Vis, on y ajoute des amandes grossièrement coupées, de l’anis séché et de la travarica (de l’eau de vie aux herbes). Ce mélange de hib est alors séché dans le vent de bura ou au four. Traditionnellement, le Smokvenjak est servi avec la travarica ou une liqueur. Santé et bon appétit !

 

Le mystère

Si vous préférez les sablés fourrés, dirigez-vous vers la région centrale de l’Adriatique. Vous aurez le choix entre amaretto, un biscuit à base de pâte d’amande, blancs d’œuf, beurre et sucre, klašuni, un mélange similaire au précédant avec une croûte en pâte brisée alors que la pâte d’amande est obligatoirement aromatisée à l’eau ou à la liqueur de rose (rozolin), à partir des pétales d’une variété de roses spéciale. Vous ne découvrirez jamais tous les ingrédients des irrésistibles klašuni de la ville de Korčula car leur recette est tenue secrète par des générations de maîtres pâtissiers. Cependant, ce n’est pas un secret que ces petits gâteaux sont délicieux.

 

Le dessert venu du Ciel

Un des classiques de la Dalmatie est le paradižet dont les origines viennent de la cuisine autrichienne. Ce dessert est une crème anglaise à laquelle sont ajoutées des quenelles de blancs d’œuf battus en neige et rapidement cuits. Les œufs à la neige qui vous transporteront au septième ciel !

Le Caramel en rose

De nos jours, Rožata est probablement le dessert le plus connu de l’Adriatique et celui qu’on compare facilement à la crème caramel. Notre recette traditionnelle exige l’ajout de l’eau de rose ou de la liqueur de pétales de rose, d’où un goût original et raffiné et le nom croate de ce dessert.

Douceurs spéciales pour occasions spéciales

A des occasions spéciales comme des mariages ou importantes fêtes familiales, les Croates font preuve d’une incroyable extravaganceen matière de gâteaux. Le plus luxueux parmi ces gâteaux de l’Adriatique est certainement hrapaćuša, venant de l’île de Brač. A l’abondance du jus d’orange, de citron et de marasquin, on y ajoute une importante quantité d’amandes. Le dessus du gâteau est recouvert d’une dense couche de noix grossièrement émincées, ressemblant ainsi aux formations rocheuses aux voutes des caves, ce qui explique l’origine du nom de ce gâteau.

Sacré gâteau

Le gâteau de Rab est fabriqué d’ingrédients similaires, à la différence près que cette alléchante garniture est enrobée d’une fine gaufrette. L’origine de ce gâteau date du XIIe siècle, quand les sœurs Bénédictines l’ont préparé pour le voyage du Pape Alexandre III le long de l’Adriatique. Bonté divine, c’est délicieux !

Dernier, mais non des moindres

Dans ce trio de meilleurs gâteaux, celui de Skradin se vante d’une flamboyance très différente et tire certainement ses origines de la viennoise Sachertorte. La version de Skradin est une interprétation audacieuse donnant un résultat encore meilleur que le classique viennois (oui, on l’a dit !). L’original viennois est substitué par des extravagances de goûts, le miel remplace la confiture, on y ajoute une abondance de noix, on diminue la quantité de farine, on le parfume à la liqueur de pétales de rose et on le recouvre d’un généreux glaçage au chocolat.

On sait ce que vous vous dites en ce moment et oui, il faudrait les goûter tous.