Hissez les voiles et laissez le vent faire le reste

En Croatie, les régates de voiliers sont devenues si populaires qu’elles sont presque un phénomène de masse. Pas moins de 262 régates ont été inscrites dans le calendrier de compétition 2017, géré par l’association nationale de voile. Joignez-vous à cet engouement et découvrez le caractère particulier des régates croates.

Amour international

Une douzaine de régates organisées dans la partie croate de l’Adriatique ont un caractère international. La plupart d’entre elles comprennent la navigation entre villes croates et italiennes, comme la fameuse régate Rovinj-Pesaro-Rovinj. Il existe également une douzaine de régates sponsorisées et une seule régate féminine, la Teuta, qui se tient au large de Zadar. Si vous voulez vous sentir “emporté par le vent”, faites votre choix parmi une offre large.

Nuit blanche toutes voiles dehors

Parmi les régates exigeantes ayant une longue histoire, on trouve celle de Galijola, une régate aussi bien diurne que nocturne, partant d’Opatija vers Galijola, un îlot équipé d’un phare dans le sud de la baie du Kvarner. Appréciez d’abord la vue depuis le bateau puis la vue depuis le phare.

L’Exigeante

La régate de Jabuka, aussi exigeante que la précédente, a lieu à la mi-novembre et relie, dans un parcours aller-retour, la ville de Vodice à la magique île volcanique de Jabuka, un cône rocheux au milieu de l’Adriatique, à une distance de 45 milles marins de la côte. Le départ de la régate est donné avant minuit alors que l’arrivée doit impérativement avoir lieu dans les dix heures suivant le départ. Voilà un défi ambitieux, n’est-ce pas ?

Les professionnelles

Si cela ne vous suffit pas, nous avons deux autres régates exigeantes, réservées aux équipes professionnelles, les deux au départ de Split. La première est la Régate de Sušac pour les équipes par deux dont le défi consiste à naviguer, en aller-retour, jusqu’à la petite île entre Vis et Lastovo. L’autre, considérée par les navigateurs comme la plus difficile, est la régate en solitaire Sveti Nikola (Saint Nicolas). En l’honneur du saint patron des navigateurs, les participants naviguent vers Palagruža, une île plus proche de la côte italienne que croate, pour prendre ensuite la direction du port de Komiža, le mythique village de pêcheurs.

M et Mme Popularité

Split est aussi le point de départ des deux régates les plus célèbres en Croatie. La première, Mrduja, est ouverte à tous types de voiliers. Le gagnant est celui qui fait le tour de l’île de Mrduja et revient à Split en premier. La Régate de Vis, l’autre course très populaire, est une course qui relie Split à l’île de Vis depuis 70 ans.

L’Ultime

La régate Fiumanka de Rijeka est la seule qui dépasse en popularité les deux courses précédentes. Il s’agit d’une série de petites courses d’introduction, ayant lieu devant les rives de la ville de Rijeka pendant une semaine au mois de juin. La régate prend fin le samedi, par la course principale qui réunit plus d’une centaine de bateaux. Une scène qui enchante les yeux aussi bien depuis la mer, l’air ou la terre !

Les Rocks Stars

N’oubliez pas les régates historiques de Lošinj et de Dalmatie du sud. Le premier jour de la Régate de Lošinj a lieu une course allant du port de la ville vers l’île de Susak puis vers l’île d’Ilovik pour enfin retourner à Lošinj. Le deuxième jour, c’est une course autour du port de Mali Lošinj, d’une distance de presque deux milles. La Régate de la Dalmatie du sud est uniquement une course de navigation et de voile et se déroule en trois étapes. Le premier jour est réservé au parcours allant de la ville d’Orebić, sur la péninsule de Pelješac, jusqu’au village de Pomena, sur l’île de Mljet. Le deuxième jour, les concurrents naviguent jusqu’à Prožura, dans l’extrême sud de l’île, alors que le troisième jour, la régate se termine à Dubrovnik. A notre avis, c’est une tournée bien meilleure que n’importe quelle tournée d’un groupe de rock !

Le meilleur pour la fin

Il existe encore deux régates qui méritent une mention spéciale. Il s’agit premièrement de la Régate de Pâques, qui attire les meilleurs navigateurs croates et comprend plusieurs courses et étapes devant les rivages de la ville de Hvar, trois jours durant. L’autre est celle de Krčka Jedra, organisée par le plus ancien club de voile dans cette partie de l’Adriatique, le club de Plav, sis dans la ville de Krk et fondé en 1876. Dans celle-ci, vous pouvez littéralement naviguer à travers l’histoire.

Question difficile pour la fin – laquelle choisirez-vous ?